Bannière de l'École yonnaise de karaté.
Vers l’accueil
Bannière de l'École yonnaise de karaté.
Vers l’accueil
Bannière de l'École yonnaise de karaté.
Vers l’accueil

Une école de karaté

Fondation

Fondé en 1996, affiliée à la Fédération française de karaté, l’École yonnaise de karaté est une école de style Shotokan de maître Gichin Funakoshi (1868-1957).

Son directeur technique et fondateur, Hervé Raymond, suit auprès de Jean-Pierre Lavorato, l’enseignement de maître Taiji Kase (1929-2004).

Hérvé Raymond sur la deuxième marche du podium aux championnats de France combat en 1988.
Hervé Raymond, vice-champion de France combat, 1988.

Le karaté passionnément

L’École yonnaise de karaté propose des cours adaptés à l’âge — à partir de 6 ans —, et au niveau du pratiquant.

Les membres du Club sont des passionnés, respectueux de chacun, et ses enseignants, diplômés par la Fédération, compétents.

Cliquez pour visionner les photos
Saison 1999

Le karaté pour tous

Une école de vie

Les enfants trouvent, auprès des professeurs du Club, une pratique éducative ludique pour canaliser leur énergie et acquérir de l’assurance ; les féminines, qui constituent plus de vingt-cinq pour cent des effectifs, aiguisent leur technique de self ; les séniors, de plus en plus nombreux à pratiquer, s'entraînent pour garder la forme et les plus sportifs se préparent à la compétition.

Une activité physique complète

Santé, confiance en soi et sérénité sont les bienfaits d’une pratique régulière du karaté. L’École yonnaise de karaté répond aux attentes de chacun, aux différentes périodes de sa vie, que ses aspirations aillent vers une pratique compétitive, traditionnelle, de loisir ou vers une recherche plus philosophique.

Sport et tradition

Sport de combat, les résultats de ses équipes aux compétitions internationales font de la France une grande nation du karaté.

discipline physique et morale

Mais le karaté ne se réduit pas à un sport de compétition, c’est également un art martial. Une école, qui au travers de l’apprentissage de techniques de combat à mains nues, enseigne une discipline physique et morale dont l’objectif est la maîtrise de soi. Renoncer au combat évitable, faire face à l’inévitable.

Karaté Do

Si dans la pratique du karaté les attaques sont portées avec sincérité, vigueur et vitesse, chaque technique est contrôlée, dans le respect de son partenaire, et s’arrête avant de toucher. Cette volonté de contrôle est le premier pas vers la maîtrise de soi. Sans celle-ci et la confiance qu’elle assure, la Voie du karaté est impossible. Le Karaté Do chemine au-delà de la simple activité sportive, le travail extérieur devenant le support d’une métamorphose intérieure.

La maîtrise de soi

La recherche du geste juste, l’harmonie des mouvements devant combiner équilibre, précision, puissance et vitesse, pour un maximum d’efficacité, n’a pas comme finalité de devenir techniquement supérieur, mais à devenir un homme meilleur.

Cette quête spirituelle est liée à un code d’honneur à respecter tant dans le combat que dans la vie quotidienne. Ce code d’honneur incite à une rectitude fondée sur les vertus morales : la fidélité, la sincérité, le courage, la bonté, la justice, la tempérance...